Mot de passe/identifiant perdu Créer un compte
ou connexion via Facebook
Rejoignez la communauté de référence du développement personnel
Res-pi-rez !

Les paradoxes du coaching

Les paradoxes du coaching

On en avait parlé dans d'autres sujets, mais j'aimerais faire à nouveau le point sur le paradoxe du coaching. A savoir que le but du coaching est d'aider quelqu’un à devenir autonome précisément en proposant une intervention extérieure. Pour éviter les effets de dépendance, le coach doit donc adopter un code de déontologie qui lui permettra d'atteindre le but de cette pratique.

Ce paradoxe se transforme en double paradoxe lorsqu'un personne vient pour une séance prescrite par une personne extérieure. C'est ce qui arrive par exemple lorsqu'une entreprise propose à ses employés des formations de coaching pour les aider à devenir plus performants. En effet, la démarche de coaching doit toujours être volontaire et spontanée afin que la personne qui en bénéficie puisse évoluer naturellement.

Que pensez-vous de ces problématiques ? Comment pensez-vous qu'on puisse minimiser leur impact ?

Alexandre
Tonus: 0
useravatar
Offline
0 Messages
Infos utilisateurs dans messages.
Accès public en écriture désactivé par l'administrateur.

Re: Les paradoxes du coaching

Il est vrai que le coaching a de multiples facettes. Il y a malheureusement des coachs pour tout et tout le monde se dit Coach. Actuellement en formation pour être Coach de vie (life coach), j'apprends justement toutes ces ambiguités. Le coach n'est pas un psychologue. Il n'est pas non plus médecin. Il aide les personnes à avancer, à trouver leurs voies mais par leurs propres moyens. Le coach pose des questions sur le pourquoi du comment et le patient, trouve lui-même les solutions. Le genre de questions qui peut-être posé est : " vous me dites manquer de confiance en vous ? D'après vous, cela peut venir de quoi, avez-vous eu ce genre de sentiments dès l'enfance où un facteur a déclanché ce manque d'estime de soi ". Le coach sert à mettre les personnes sur le bon chemin.

Un code de déontologie doit normalement être appliqué. Il est faux de penser que de simples lectures en développement personnel peuvent faire de vous un véritable coach. Il faut avoir un bon niveau d'écoute attentive, et faire un auto-coaching ou une thérapie avant d'aider son prochain. Mes diplômes en Master 1 de Psychologie m'ont pas mal aidé à comprendre que c'est vers ce genre de métier que je veux me tourner.

Caro
Maître Reiki - Coach de vie
Tonus: 1187
useravatar
Offline
1084 Messages
Infos utilisateurs dans messages.
Accès public en écriture désactivé par l'administrateur.

Re: Les paradoxes du coaching

Bonjour Caroline et Alexandre,

Oui, le coaching d'entreprise est très "pervers" car ses buts sont d'abord pour l'entreprise un retour sur investissement (plus de profits et de productivité en général pour les actionnaires) alors qu'on le présente pour le coacher (qui n'a souvent pas le choix !!) comme une manière de l'aider à progresser lui-même, à s'épanouir dans sa profession etc..
A fuir absolument dans la démarche : si un salarié souhaite se perfectionner, il suit une formation (dans tout un tas de domaines) mais se faire coacher (là on le "prend un main y compris psychologiquement et dans sa personne "privée") c'est une démarche autre, elle n'a pas à être faite sur commande d'un tiers (auquel on est lié par un lien de subordination )

Un exemple qui m'avait fait froid dans le dos dans un reportage : un "coach" , flattant (avec des méthodes de séduction de gourou) les meilleurs vendeurs d'une entreprises, disséquait leur manière d'être, personnelle, professionnelle puis modélisait ses résultats pour les imposer à tous les autres vendeurs et pour finir l'entreprise licenciait car  les résultats étant meilleurs ils n'y avaient plus besoin de tant de personnel ...
l'entreprise vous fait coacher non pas pour vous mais pour elle c'est ça la perversité fondammentale car souvent  ses objectifs ne sont pas votre épanouissement prof mais  gagner plus d'argent, plus de croissance imposée par les actionnaires

il serait intéressant pour le débat qu'un coach d'entreprise  réponde aussi à ton interrogation Alexandre

bonne journée smile

isabelle

http://idees-blog-sur-la-vie.com/WordPress/

vie personnelle, vie relationnelle, vie spirituelle, vie pratique

Isabelle
Idees blog sur la vie
Tonus: 83
useravatar
Offline
79 Messages
Infos utilisateurs dans messages.
Accès public en écriture désactivé par l'administrateur.

Re: Les paradoxes du coaching

Quant une entreprise fait intervenir un coach, ce n'est pas pour le bien-être du salarié dans sa personne mais plus pour que ce dernier devienne encore plus performant et puisse faire la part des choses entre le boulot et ses soucis personnels. Pour l'entreprise, c'est tout bénéf car plus de productivité.

Il faut faire attention aux pièges du coach d'entreprise, car la personne voudra une sorte de rapport des séances or, les coachs sont tenus aux secrets. Ce n'est pas parce que l'entreprise paie, qu'elle a un pouvoir sur le coach.

Caro
Maître Reiki - Coach de vie
Tonus: 1187
useravatar
Offline
1084 Messages
Infos utilisateurs dans messages.
Accès public en écriture désactivé par l'administrateur.

Re: Les paradoxes du coaching

Il faut donc établir un contrat triangulaire entre le patient et l'entreprise, le patient et le coach, et le coach et l'entreprise afin de se prémunir par des clauses de confidentialité qui doivent se traduire concrètement dans les accords passés. Ce contrat précisera entre autre les attentes et les responsabilités de chacun.

Il y a encore quelques années, beaucoup d'entreprises considéraient le coaching comme l'ultime moyen pour traiter les difficultés psychologiques des salariés que l'on estimait par ailleurs compétents, mais vis-à-vis desquelles le management traditionnel s'était cassé les dents.

L'essor vers le coaching que l'on connait aujourd'hui a eu lieu à l'aube de l'an 2000.

Caro
Maître Reiki - Coach de vie
Tonus: 1187
useravatar
Offline
1084 Messages
Infos utilisateurs dans messages.
Accès public en écriture désactivé par l'administrateur.

Re: Les paradoxes du coaching

Je connais ce principes depuis mes débuts d’infirmière en entreprise ( 1980 ) sauf qu'on les appelait "conseiller en entreprise" " avec ensuite" missionné pour ... " ( je ne cite pas les entreprise mais deux étaient et sont toujours à Beauvais)

Un blog multifacettes,couture créative, Petits Bonheurs http://www.miaouzdays.com
Un blog de cuisine, menus et recettes pour tous et aussi sans gluten sans lait,simples, faciles, économiques http://www.mincejesuisgourmande.com

Miaou-Isabelle
Tonus: 792
useravatar
Offline
707 Messages
Infos utilisateurs dans messages.
Accès public en écriture désactivé par l'administrateur.

Re: Les paradoxes du coaching

ca dépendra du coach... et de sa volonté d'autonomiser le coaché... et donc aussi de son agenda.

Après, beaucoup de problématique abordée en coaching relève en fait de la thérapie car la personne présente des blocages et des traits de caractères qui favorisent ces problématiques...
exemples :
-apprendre à dire non
-le stress
-besoin de reconnaissance
-manque de confiance en soi
-parler en public sans se stresser...

Une bonne douleur, c'est une douleur partie!
Stéphane
Hypnothérapeute
Tonus: 37
useravatar
Offline
36 Messages
Infos utilisateurs dans messages.
Accès public en écriture désactivé par l'administrateur.

Re: Les paradoxes du coaching

Bonjour,

très bon sujet!

Comme je le dis souvent, on peut pas changé l'autre. Donc si les entreprises " forcent" les employés à se faire coacher .. je suis pas sur des résultats...

Ici partout en coaching , thérapie etc.. la prmière question que l'on pose est : viens tu de ton propre chef? Si çà n'est pas le cas , perso je refuse la personne

@+

Moment Présent : Site sur le developpement personnel et la spiritualité à travers l'expérimentation du moment présent   Un jour, une citation: Site de citations inspirantes 2013: l'année de la douceur

Régis
Monment Présent
Tonus: 1160
useravatar
Offline
1029 Messages
Infos utilisateurs dans messages.
Accès public en écriture désactivé par l'administrateur.

Re: Les paradoxes du coaching

Régis a écrit:

Bonjour,

très bon sujet!

Comme je le dis souvent, on peut pas changé l'autre. Donc si les entreprises " forcent" les employés à se faire coacher .. je suis pas sur des résultats...

Ici partout en coaching , thérapie etc.. la prmière question que l'on pose est : viens tu de ton propre chef? Si çà n'est pas le cas , perso je refuse la personne

@+

si elle vient suite  à une incitation, il ne tient qu'à toi de faire en sorte qu'elle ai envie de continuer de son propre chef .... pour elle-même....

Une bonne douleur, c'est une douleur partie!
Stéphane
Hypnothérapeute
Tonus: 37
useravatar
Offline
36 Messages
Infos utilisateurs dans messages.
Accès public en écriture désactivé par l'administrateur.

Re: Les paradoxes du coaching

Une personne qui vient de force n'est pas libre, elle agit sous pression , et non librement. Donc dans ma déontologie, j'agis comem celà . Ensuite je ne suis pas la pour guider la personne vers une envie. Comem je le dit souvent ici : suis ton chemin et oberve les autres suivent leur chemin.

Moment Présent : Site sur le developpement personnel et la spiritualité à travers l'expérimentation du moment présent   Un jour, une citation: Site de citations inspirantes 2013: l'année de la douceur

Régis
Monment Présent
Tonus: 1160
useravatar
Offline
1029 Messages
Infos utilisateurs dans messages.
Accès public en écriture désactivé par l'administrateur.

Infos du forum

Statistiques du forum:
 
Nb total de sujets:
1769
Nb total de votes:
5
Nb total de messages:
11842
Nb total de messages aujourd'hui:
3
Infos utilisateurs:
 
Nb total d'utilisateurs:
2793
Dernier Utilisateur:
veille
Membres en ligne:
3
Invités en ligne:
2389

En ligne: 
CC, Julien, Johann

Forum legend:

 Sujet
 Nouveau/nouvelle
 Locked
 Agrafé
 Active
 New/Active
 New/Locked
 New/Sticky
 Locked/Active
 Active/Sticky
 Sticky/Locked
 Sticky/Locked/Active