Forum de développement personnel

Influences sociales  

  RSS
(@delfa225)
Eminent Member

Notre milieu de vie à une influence considérable sur notre façon de penser et d’agir. On parle parfois d’influence sociale. La société à laquelle nous appartenons peut déterminer dans une certaine mesure, ce qu’on a été, ce qu’on est et ce qu’on sera. Et les causes du conditionnement social sont principalement ; l’éducation parentale ; les lieux et les personnes que nous côtoyons au quotidien (la famille, les amis et connaissances), et les médias…

Cette influence à parfois des conséquences négatives sur la construction de notre personnalité, sur nos choix, nos croyances et valeurs. Le conditionnement social est à l’image d’une prison dans laquelle nous vivons avec des dogmes et croyances fausses qui nous limitent parfois à l’échec et à la médiocrité.

1. Le conditionnement depuis le bas âge

Nous sommes conditionnés dès le bas âge à travers l’éducation que nos parents nous inculquent. Ils nous éduquent en effet, selon leurs croyances et valeurs qui peuvent s’avérer souvent fausses. La plupart de nos défauts ( égoïsme, peur, paresse, timidité, médiocrité, jalousie…) et mauvaises habitudes sont en partie dues à une mauvaise éducation de la part des parents. Par exemple, un parent qui répète sans cesse à son enfant qu’il est nul et idiot, conditionne ce dernier à le devenir. Si vous dites tout le temps, sans raison valable, à vos enfants que les enfants du voisin ou de l’entourage sont mauvais, dangereux ou encore inférieurs, attendez-vous le plus souvent, à des enfants arrogants et gonflés d’orgueil. Des parents qui affirment exagérément leur préférence pour l’aîné ou le benjamin de la famille peuvent transformer les autres en jaloux ou malheureux. Il est vrai que le souhait de tout parents n’est pas d’avoir des enfants médiocres avec de nombreux défauts, mais plutôt, de leur donner une bonne éducation, et de faire de leurs enfants les hommes les plus parfaits de la terre.

Mais, la réalité montre des parents souvent trop durs ou trop négligents à propos de l’éducation à donner à leurs petits. Or, l’éducation est sans aucun doute le premier conditionnement social. Et doit être par conséquent inculquer avec beaucoup d’attentions.

2. L’influence négative de nos amis sur notre personne

Par ailleurs, nos proches et mauvais amis, nous poussent très souvent à faire de mauvais choix, à poser des actes irresponsables. L’influence de certains d’entre eux, nous empêche même d’exprimer nos idées et pensées profondes. Car on craint pour la plupart du temps les moqueries et critiques sarcastiques des autres. Ainsi, on décide de tuer en nous tout changement et ambition pour se conformer au moule de la société.

Éloignez-vous poliment des amis qui ne supportent pas les changements dans votre vie. Il y a des amis qui ne le sont pas vraiment. Ils seront jaloux et craintifs à chaque fois que vous faites quelque chose de nouveau. Ils verront votre nouvelle motivation comme une condamnation de leur propre manque. De façon subtile, ils vous ramèneront vers celui que vous étiez. Méfiez-vous des amis et des membres de la famille qui le font ! Ils ne savent pas ce qu’ils font en réalité.

Les personnes avec lesquelles vous passez du temps changeront votre vie d’une manière ou d’une autre. Si vous vous associez à des personnes cyniques, elles vous tireront vers le bas avec elles. Si vous vous associez à des gens qui vous encouragent à être heureux et réussis, vous aurez une longueur d’avance sur le chemin du bonheur et de la réussite. Tout au long de la journée, nous avons énormément de choix en ce qui concerne les personnes avec qui nous serons et avec qui nous parlerons. Ne vous contentez pas de tourner autour de la machine à café et de participer aux bavardages négatifs parce que tout le monde le fait. Cela videra votre énergie et étouffera votre propre optimisme. Nous connaissons tous, ceux qui nous élèvent, et ceux qui nous amènent vers le bas. C’est bien de commencer à être plus prudent envers ceux à qui nous donnons notre temps.

Il y a aussi de nombreuses qui ont décidé de vivre selon les choix de leurs proches et non selon leurs propres volontés. On remarque en effet, aujourd’hui, des jeunes gens qui choisissent la filière d’études qui pourrait plaît à leurs parents plutôt que de s’orienter dans ce qu’ils aimeraient le plus faire dans leur vie. Aussi, certains d’entre nous redoutent de rechercher le confort matériel à cause des croyances négatives qui l’entoure l’argent. Or on sait tous que le manque de bien-être matériel rend dans la majeure partie des cas, plus malheureux que la richesse le fait. Imaginez-vous des personnes qui n’ont pas de quoi à manger, à se vêtir, à se soigner, ou manquant de toit pour dormir. Il est évident qu’on ne peut être heureux dans de telles conditions.

3. L’influence médiatique

Les médias nous imposent de plus en plus, le mode de vie à adopter ; quoi manger, quoi porter ; comment se divertir… Nous sommes bombardés par toutes sortes d’émissions sans « valeurs » et de publicités nous conditionnant à l’achat compulsif. Par ailleurs, l’autre volée médiatique ayant une grande influence négative sur notre psychologie, est bien l’information.

En effet, le journal télévisé nous expose à toutes sortes d’images terrifiantes et atroces de guerre de famines, de maladie, de crimes et violences à travers le monde. En écoutant « l’actualité » pendant trop longtemps, nous parvenons réellement à une vision déformée de la vie. Les programmes d’information d’aujourd’hui n’ont qu’un seul but : choquer ou attrister l’auditeur. Les nouvelles les plus vulgaires et les plus horribles autour de l’état et de la nation sont recherchées et trouvées. Il n’y a rien de mal à cela. Ce n’est ni immoral ni contraire à l’éthique. Ce genre d’informations alimente la faim qu’a le public pour les mauvaises nouvelles. C’est exactement ce que veulent les gens, donc, c’est un service, en quelque sorte.

Mais ce fait atteint parfois ses proportions les plus dommageables lorsque l’auditeur moyen accroché à sa radio ou à sa télévision estime que toutes ces mauvaises nouvelles sont un reflet fidèle de ce qui se passe dans le monde. Ce n’est pas le cas. Ces nouvelles sont délibérément choisies pour pimenter l’émission et garder les gens à l’écoute. Cela est conçu pour horrifier, parce que les gens horrifiés constituent un public branché.

Les médias ont également trouvé des moyens pour étendre les nouvelles qui sont vraiment horribles, de sorte que nous ne les entendions plus justes qu’une seule fois. Ainsi, si un avion s’écrase, ils nous feront écouter toute la semaine la même information en nous montrant les enquêteurs qui fouillent l’épave et les membres de la famille qui pleurent devant les micros. Une semaine plus tard, en présentant les derniers mots des pilotes trouvés dans la boîte noire, dans les airs, l’histoire se prolonge davantage. Devant une telle machinerie médiatique, de nombreuses personnes vivent avec une vision déformée du monde.

Ainsi donc, le but de cet article est de vous faire prendre conscience du formatage psychologique dont nous sommes tous victimes à travers notamment les quelque 3 aspects sociaux que j’ai énumérés : l’éducation parentale, les personnes que nous fréquentons le plus et les médias. Il est donc nécessaire de choisir son environnement social afin de pouvoir réussir dans la vie.

Plus d'articles sur : www.levouloir.com

RépondreQuote
Posté : 16/03/2016 2:29
(@jacques-ab)
New Member

L’homme porte en soi l’humaine condition.
Commencer par mieux connaître son entourage.
Avoir des acquis tels que l’autorité, la bienveillance, la perspicacité et la neutralité.
L’évaluation est un moyen de vérifier ce qui se passe:
Un processus permettant l’examen de certains phénomènes.
Faire le bilan :
Comparer ce qui se passait au début et ce que l’on a obtenu à la fin, déceler des imperfections, faire des découvertes et semer pour de futures “gageures” .
L’évaluation est un ensemble de techniques;
Les objectifs ont été atteints?
De quelle manière?
La communication basée sur des principes fondamentaux , des valeurs essentielles distillées dans un bagage lexical fondamental et déclamé sincèrement assurent le succès et la pérennité. Avec un management humain!
À bon entendeur, salut!!!

Passionnée de vie, motivation d'équipe et management
rédacteur http://mon-capitaine.com/

RépondreQuote
Posté : 16/04/2016 1:29
Share:
  
En travaux

Veuillez Connexion ou Inscription