Recommandés

Vipassana, une Formation en Méditation Hors du Commun

VipassanaRêvez-vous un jour de suivre une formation en méditation? Vous sentez-vous perdu sans savoir par où commencer ni à qui vous adresser pour démarrer? Transmise en Inde depuis l’époque de Bouddha, la technique du Vipassana est enseignée par une chaîne ininterrompue d’enseignants. Elle s’adresse à quiconque est prêt à faire un grand plongeon à l’intérieur de lui-même. Découvrons cette méthode de transformation de soi par l’observation de soi.

Le Vipassana est une technique de méditation qui nous enseigne très simplement à revenir à notre être et à nos sensations, pour nous détacher de nos besoins et de nos désirs. “Dans la course à la surenchère qu’est la satisfaction de nos désirs, revenir sur soi et apprendre à porter son attention sur ce que l’on est, sur ce que l’on ressent rappelle de manière très saine ce que sont les valeurs de base et les vrais besoins” (extrait de Méditation Vipassana)

Un contexte exigeant

Cette technique existant depuis la nuit des temps a été expérimentée de multiples façons. Il en ressort que les meilleurs résultats s’obtiennent en respectant au pied de la lettre les préceptes que Bouddha avait identifié.

La première des conditions est essentielle: se rendre disponible pendant 10 jours, et s’engager à rester durant 10 jours. En effet, les maîtres considèrent qu’il faut à minima 10 jours pour comprendre l’essentiel de la technique et commencer à ressentir de vrais bénéfices. Les perturbations du mental prennent au début beaucoup de place. C’est peu à peu que l’étudiant parviendra à entrer en méditation le coeur ouvert à l’amour bienveillant.

Par ailleurs, un code de discipline permet d’entrer dans cette pratique qui est un réel entraînement mental. “De la même façon que nous faisons usage de l’exercice physique pour améliorer notre santé physique, on peut faire usage de Vipassana pour développer un esprit sain.” (extrait de www.sumeru.dhamma.org)

Au sein de ce code de discipline on trouve notamment le respect du Noble silence. A savoir la demande de rester en silence et de ne chercher à entrer en communication avec un autre pratiquant sous aucun prétexte. Par ce biais, la recherche du silence intérieur devient un chemin inévitable. Les dispersions sont réduites. De la même façon, les moyens de communication avec le monde extérieur et notamment les téléphones portables, sont confiés aux responsables en début de stage.

Les participants à la formation en méditation Vipassana s’engagent aussi à respecter les 5 préceptes suivants:

  1. S’abstenir de tuer tout être vivant
  2. S’abstenir de voler
  3. S’abstenir de toute activité sexuelle
  4. S’abstenir de mentir
  5. S’abstenir de consommer tout produit intoxicant (alcool, drogue,…)

Pour résumer, il est demandé aux pratiquants de faire attention à ce que leurs actions ne dérangent personne. Il leur est également demandé de ne pas réagir aux distractions provoquées par les autres.

Un travail de renouveau

Cette formation en méditation pourrait donc paraître bien austère présentée ainsi: 10 jours en silence à méditer 10 heures par jour… Mais c’est surtout le début d’un magnifique travail d’auto-purification qui commence pour le pratiquant.

Vipassana se compare à la nature qui amène avec l’automne une purification. Les feuilles tombent et les bourrasques font place neuve… Notre esprit se voit clarifié par la pratique Vipassana. Il n’y a plus de jugement ni bon ni mauvais, mais la capacité à être et vivre pleinement l’instant présent. Les pensées parasites s’estompent et laissent place au calme et à la sérénité.

Notre esprit a grand besoin de retrouver du calme au milieu du tumulte de nos quotidiens débordés. Sans cela, la surcharge peut vite nous amener à des situations d’épuisement et de burn-out. Le stress n’est pas toxique en soi, il est aussi un moteur qui nous permet d’avancer et d’entreprendre. En revanche, il devrait toujours être soulagé par une détente équivalente. S’il s’accumule, c’est notre santé qui est en danger.

Burn-out, stress, maladies… Qu’ils soient en lien avec la vie professionnelle comme avec la vie personnelle, les maux de notre société sont pour les bouddhistes tous liés à l’agitation de notre esprit. Placer notre seule attention sur le corps et l’impermanence des émotions et des sensations, puis tout devient très calme. Le corps se relâche et se ré-harmonise.

Pour purifier nos pensées et revenir à un esprit calme et des pensées positives, les formations en méditation  à notre disposition sont multiples et très variées. Il existe un spectre immense. Par exemple, il y a d’un côté la technique du rayon violet qui est accessible à tous et qui est très rapide à apprendre. Et de l’autre, le Vipassana, qui nécessite un réel investissement en temps et en travail personnel.

Avec une expérience telle que celle du Vipassana, c’est une autre dimension qui s’ouvre. Celle de se mettre en chemin vers le but spirituel le plus élevé: celui de la totale libération et de l’entière illumination.

Les bénéfices de cette pratique

L’intention première de la méditation Vipassana consiste à apprendre à faire bon usage de la précieuse opportunité d’être en vie sur Terre en réalisant “la perfection de la concentration et de la sagesse”. En contemplant ce qui est, le pratiquant se débarrasse des impuretés. Ces dernières sont lobha : le désir, dosa : la colère et moha : l’ignorance.

Les témoignages des anciens étudiants Vipassana sont une illustration marquante des bénéfices de cette formation en méditation.

Beaucoup reviennent complètement transformés avec une nouvelle vision d’eux-mêmes et du monde qui les entoure. Souvent, la paix et la lumière intérieure ont été touchées et le chemin pour les retrouver est comme “balisé” et évident. Le calme intérieur et la sérénité deviennent de nouvelles références. Les émotions reprennent leur place et ne sont plus source de souffrance. Une légèreté autrefois oubliée revient sur le devant de la scène. Tout ces bienfaits  encouragent les étudiants à poursuivre la pratique Vipassana dans leur quotidien.

Les anciens étudiants sont aussi souvent tellement touchés par leur expérience, qu’ils encouragent tout le monde autour d’eux à se lancer dans cette aventure. Un chef d’entreprise aux États-Unis propose même à ses collaborateurs de prendre 10 jours de congés payés pour expérimenter le Vipassana!

En Inde une expérimentation à grande échelle a été menée avec une formation en méditation Vipassana dans la prison de Tihar. Ce lieu rassemblant près de 10 000 détenus, avait la réputation d’être d’une violence extrême. La vie de la prison fut transformée et depuis, ce modèle a été repris dans d’autres centres de détention en Inde, puis aux USA et à Taïwan. Les résultats ont été considérables, amenant de réels changements d’attitude et de posture chez les prisonniers. Il y a  moins de violence et plus de fraternité entre les détenus.

Expérimentation

Pratiquer la méditation Vipassana, c’est noter les rupa Dhammas : composés matériels, et les nama Dhammas : facteurs mentaux qui se manifestent dans les khandas : les agrégats, afin de réaliser leur véritable nature : le changement. Il y a quatre Dhammas :

  • Kayanupassana satipatthana : la contemplation des phénomènes physiques
  • Vedananupassana satipatthana : la contemplation des trois types de sensations : vedana
  • Cittanupassana satipatthana : la contemplation des processus mentaux
  • Dhammanupassana satipatthana : la contemplation des phénomènes qui n’appartiennent à aucune des trois catégories précédentes  et regroupés sous l’appellation « objets mentaux ».

(voir article complet ici)

Je vous invite à expérimenter cette méditation inspirée de la tradition Vipassana:

  • Installez vous confortablement dans une posture calme
  • commencez par porter votre attention sur votre respiration
  • observez votre souffle entrer et sortir de vos narines, maintenez cette attention pendant quelques respirations complètes
  • observez désormais les sensations de votre corps
  • sentez comme les sensations ne font que passer. Qu’il s’agisse de douleur, de plaisir, de gêne, de fatigue, ces sensations viennent, puis repartent. Elles sont impermanentes.
  • Observez le calme et l’espace qui se crée en vous
  • Clôturez cette méditation en revenant à votre souffle

La pratique Vipassana, bien qu’exigente et contraignante dans sa phase d’apprentissage, demeure une promesse encourageante de retour à la sérénité. Avec une approche d’intérêt universel qui ne condamne aucune religion, cette formation en méditation est une porte d’entrée royale vers une spiritualité centrée sur l’être. Revenir au centre de soi, savourer ce qui est, et honorer la vie que l’on a la chance de vivre, voilà autant d’opportunités de s’offrir une vie meilleure, à soi et au Monde.

 

« Si, dès l’age de 8 ans, on enseignait la méditation, nous pourrions éliminer la violence dans le monde en une seule génération. »    Dalaï Lama

Laisser un commentaire