Recommandés

Pourquoi beaucoup de gens deviennent-ils végétaliens ?

Article invité rédigé par Quentin de Merci Vegan.

alimentation veganPour commencer, être végétalien (ou vegan) signifie exclure les produits d’origine animale de notre alimentation et de notre vie quotidienne. Cela passe par une alimentation végétalienne, mais aussi par refuser les produits comme des vêtements ou des cosmétiques qui impliquent un animal durant leur processus de production. Être vegan est plus qu’un régime alimentaire, c’est un style de vie. Mais quelles sont les principales raisons qui m’ont poussé et qui pourront vous encourager à devenir vegan ?

1-  Les bienfaits nutritionnels

L’alimentation vegan possède beaucoup de bienfaits. Les fruits et les légumes en sont des éléments essentiels. Ils sont riches en antioxydants, ce qui permet d’entretenir notre organisme et de lutter contre le vieillissement.

D’un point de vue nutritionnel, on pense souvent que manger de la viande et boire du lait est nécessaire pour assimiler des protéines et du calcium. Mais, il est aujourd’hui prouvé que l’alimentation végétalienne est une très bonne alternative. Les produits végétaux sont extrêmement riches en minéraux et en protéines. La quasi-totalité des nutriments d’origine animale se retrouvent dans l’alimentation d’origine végétale. Les protéines végétales sont simplement différentes des protéines animales. Beaucoup de sportifs de haut niveau sont végétaliens, comme le bodybuilder Nimai Delgado par exemple.

Les aliments d’origine végétale contiennent beaucoup d’hydrates de carbone, et avant tout des glucides à faible indice glycémique. Ces aliments à faible indice glycémique retardent la faim et favorisent l’utilisation de la graisse corporelle pour obtenir plus d’énergie. C’est le cas des flocons d’avoine, souvent consommés par les sportifs, qui sont une très bonne source de glucides.

En outre, l’alimentation vegan comprend peu de graisses saturées. La viande et les produits laitiers, à l’inverse, en contiennent beaucoup. En diminuant ces dernières, le véganisme réduit largement le risque de maladies, en particulier le risque de diabète et les maladies cardio-vasculaires.

En arrêtant de manger de la viande, nous évitons également d’ingérer tous les micro-organismes qui proviennent de l’abattage de l’animal. Car oui, la viande n’est pas aussi propre que ce que l’on croit.

C’est pourquoi les aliments d’origine végétale seront très bénéfiques à votre cœur et à votre organisme.

En plus des bienfaits pour notre organisme, l’alimentation végétalienne est un allié pour perdre du poids. Les aliments d’origine végétale comportent beaucoup de fibres. Par conséquent, votre organisme se nettoie plus facilement.

 

2 – La protection de l’environnement

La production de viande puise considérablement dans les ressources de la planète. Entre 20 à 30 fois plus de superficie est nécessaire pour produire une calorie animale que pour une calorie végétale. De plus, près de 27 kilos de CO2 sont nécessaires pour chaque kilo de viande produit, contre moins d’un kilo de CO2 pour un kilo de lentilles. La production de bétail à l’échelle mondiale monopolise 30% de la surface émergée de notre planète ! En France, 2/3 des terres agricoles sont destinées à l’alimentation d’origine animale.

Elle utilise également beaucoup d’eau. 15 000 litres d’eau sont nécessaires pour la production d’un kilo de bœuf, contre seulement 2 000 pour un kilo de soja. 500 à 1’000 litres sont utilisés pour un kilo de fruits. A côté de l’aspect quantitatif, la qualité de l’eau est également concernée. Les déchets animaliers sont à l’origine de la pollution des eaux, par les engrais, les nitrates et les pesticides.

En plus de contribuer de façon significative au réchauffement de la planète, à la pollution de l’air, et au gaspillage d’une grande partie des ressources en eau, la production de viande est aussi une des causes principales de déforestations massives et de gaspillages de terres. Beaucoup de forêts, dont l’Amazonie, sont tailladées voire brûlées depuis longtemps afin de créer plus d’espaces pour élever le bétail. Et, tout cela, dans le but d’optimiser la production.

L’une des préoccupations actuelles est la destruction de la biodiversité. Cela concerne la terre, les mers et les océans. Nous n’avons jamais produit et consommé autant de viande qu’aujourd’hui. Chaque année, 65 milliards d’animaux sont tués pour répondre à notre demande alimentaire et notre consommation. Cette production massive a des conséquences directes sur notre environnement.

3 – La protection animale

Si les conséquences sur l’environnement sont bien définies, qu’en est-il la question des animaux ?

La grande industrie leur impose des conditions de vie très strictes. Les bœufs pour la production de viande, les poules pour les œufs, les abeilles pour la production de miel… Beaucoup d’espèces sont concernées.

Peu d’espace pour vivre, lumière du jour très faible, un suivi médical quasi inexistant : le bilan est compliqué pour le bétail. En comprenant cela, on peut prendre conscience des enjeux de la production alimentaire d’origine animale.

En plus des abattoirs, les animaux sont aussi transportés dans des conditions très difficiles. Ils sont entassés dans des camions ou des caisses souvent non adaptées où il n’y a parfois pas d’eau ni alimentation. Les trajets sont souvent très longs et les animaux ressentent le stress et la fatigue de ces voyages.

Aujourd’hui, l’association L214 publie des vidéos des abattoirs et des élevages de la grande industrie, pour faire prendre conscience de ce qu’il s’y passe.

Si tuer des animaux est devenu quelque chose de normal dans la société, il ne faut pas oublier que les animaux sont des êtres qui ressentent de la douleur.

Le véganisme, un mode de vie recommandable

En conclusion, on comprend bien les enjeux de l’alimentation végétalienne, tant pour la vie animale, que pour notre planète et pour notre santé. Ses bienfaits sont très nombreux, et contrairement aux idées reçues, les plats végétaliens sont délicieux ! Préparés avec les épices et les sauces appropriées, vous serez agréablement surpris des résultats.

Laisser un commentaire

Commentaires (3)

  1. Complètement d’accord 🙂
    Je trouve qu’il est bon de rappeler l’impact sur l’environnement également, même si on départ, c’est quand même davantage pour protéger les animaux qu’on devient vegan.
    Et pour les recettes végétaliennes délicieuses, je vous invite chez moi 😉