Vers une vie réussie

Comment optimiser sa confiance en soi ?

Les signes d’un manque de confiance en soi 

Le manque de confiance en soi est un mal répandu au sein de notre société. Beaucoup d’hommes et de femmes vivent au quotidien, à des niveaux certes différents, avec une basse estime d’eux-mêmes. Cette image négative de sa personne entraîne de nombreuses difficultés dans notre rapport aux autres.

Nous mettons naturellement en place des mécanismes, souvent inconscients, visant à nous protéger du monde extérieur. Nous éclipsons tant que possible nos faiblesses sous le masque que nous portons en milieu social. Il nous arrive donc de savoir parfaitement faire illusion aux yeux des autres.

Il arrive cependant en certaines situations de laisser échapper automatiquement des signes qui traduisent notre insécurité intérieure. Il y a toujours des éléments extérieurs qui viennent appuyer sur nos points sensibles et faire resurgir les démons que nous pensions travestir. Ces moments sont plus ou moins fréquents en fonction des personnes et de leur degré de manque de confiance en elles.

De cette manière, nous en venons à vivre presque normalement avec notre manque de confiance en nous. Nous apprenons à compenser ce handicap par diverses stratégies et à rapidement ignorer le sentiment désagréable qu’il provoque dans les circonstances activant nos faiblesses. Nous espérons toujours voir cette bête noire disparaître sans appréhender le fait qu’il sera nécessaire de la comprendre et de l’affronter pour en venir définitivement à bout.

Voici les signes qui vous permettront de repérer un manque de confiance en vous et qui signalent qu’il est temps de travailler le problème:

  • La comparaison perpétuelle aux autres : la personne qui manque de confiance en elle ressent le besoin de se comparer aux autres pour vérifier son “niveau” de “normalité”. Bien entendu, ayant une mauvaise estime d’elle-même, la personne aura toujours l’impression d’être moins bien que l’individu observé. Moins belle, moins intelligente, moins intéressante, moins capable de réussir… les dévalorisations sont infinies.
  • Le besoin de validation par le regard des autres : la personne qui manque de confiance en elle n’a pas la capacité de s’estimer seule. Elle a besoin de la validation d’autrui pour se sentir valorisée. Cette personne devient donc prisonnière du regard des autres et perpétuelle insatisfaite puisqu’il est impossible de plaire à tout le monde. Cette personne perd inutilement son énergie à s’adapter sans cesse à l’avis d’autrui au lieu d’agir pour elle-même.
  • Le besoin d’imiter ou de vivre par procuration : la personne qui manque de confiance en elle ressent le besoin d’avoir un modèle. Trop peu sûre d’elle pour suivre ses propres idées, elle cherche à s’appuyer sur celles d’un autre qu’elle imagine forcément meilleures que les siennes. La personne qui manque de confiance en elle et donc très influençable et cherche à devenir une autre personne plutôt qu’une meilleure version d’elle-même.
  • L’hypervigilance au quotidien : la personne qui manque de confiance en elle sait que de nombreuses situations peuvent la mettre mal à l’aise et adopte ainsi des comportements d’évitement. Elle cherche à tout savoir et tout contrôler pour éviter au maximum de voir son masque de protection tomber. Il s’agira par exemple de s’interdire d’aller manger dans la cuisine collective au travail par peur de manquer de conversation.
  • L’adoption d’une mauvaise posture non verbale : le corps communique en permanence, même lorsque nous ne parlons pas. Il trahit la manière dont nous nous sentons. Il n’est pas rare de voir une personne qui manque de confiance en elle marcher la tête basse, courber le dos, éviter de regarder son interlocuteur dans les yeux ou encore triturer ses mains. Autant de petits détails qui trahissent notre malaise en certaines situations et qui peuvent être mal perçus. Il est possible que cela renforce encore le manque de confiance.

D’où vient le manque de confiance en soi

Les raisons d’un manque de confiance en soi peuvent être multiples et varient en fonction des personnes concernées. Identifier les origines de son manque de confiance en soi est pourtant le premier pas vers la guérison.

Bien que nous ayons tous naturellement des tempéraments différents, et donc plus ou moins réservés, on ne vient pas au monde en manquant de confiance en soi. La mauvaise estime de soi n’est pas innée, mais apprise. Le manque de confiance en soi viendrait donc de facteurs éducationnels et sociétaux.

Il existe cependant des terrains sur lesquelles le manque de confiance en soi peut plus facilement se révéler. Par exemple, nous ne sommes pas tous égaux face à la sensibilité. Les personnes hypersensibles ont plus tendance à être marquées par les évènements et à développer des troubles comme le manque de confiance en soi. De même, nous avons tous un terrain génétique et karmique différent qui peut avoir un impact sur l’apparition d’un manque d’estime de soi.

Il existe de multiples raisons pour lesquelles une personne développe, souvent dès les toutes premières années de sa vie, un manque de confiance en elle. Ces raisons sont à appréhender en parallèle à tous les facteurs biologiques, karmiques et génétiques de la personne. La complexité de cet ensemble explique la raison pour laquelle nous avons souvent l’impression de devoir démêler un paquet de noeuds dans le cadre d’une profonde introspection.

Il existe cependant quelques exemples courants pouvant être une des raisons du manque de confiance en soi dans la relation parent-enfant : les désirs parentaux inconscients projetés sur nous, la survalorisation et la surprotection parentale ou à l’inverse le dénigrement et l’absence de sécurité parentale. La relation parent-enfant est en fait la base de nos constructions futures. Lorsque la base est solide, on appréhende mieux les problèmes liés aux constructions.

De même, les événements traumatiques et mauvaises expériences de la vie (harcèlement scolaire, échec scolaire, échec professionnel, agressions physiques ou verbales, rejet par les autres…) sont également des raisons du développement du manque de confiance en soi. La personne qui manque d’estime en elle s’appuie sur une situation d’échec vécue pour estimer que toutes les situations similaires seront aussi des échecs. C’est une spirale infernale !

Pourquoi est-ce important d’avoir confiance en soi

Beaucoup de personnes, au travers de leurs mécanismes de défense et de leurs stratégies d’évitement, s’habituent à vivre avec leur manque de confiance en soi. Ils espèrent qu’en faisant semblant qu’il n’existe pas, le problème disparaîtra ou vivent dans le déni de cette difficulté. Il est pourtant très important d’optimiser sa confiance en soi si on veut évoluer et se développer personnellement.

Le manque de confiance en soi est un frein quotidien qui nous empêche de nous réaliser pleinement et d’aller de l’avant. Il se fera toujours entendre comme une petite voix intérieure qui nous tétanise. Il met en avant une vibration de peur, en opposition à l’amour, dont découlent toutes sortes de sentiments négatifs.

La confiance en soi est un élément essentiel pour aller de l’avant dans sa vie personnelle comme professionnelle. Une bonne estime de soi permet de mieux mobiliser ses ressources et ainsi d’atteindre plus facilement son but. De même, avoir confiance en soi c’est aussi se visualiser réussir. Nos pensées sont deviennent ainsi créatrices et être optimiste à son sujet attire à soi des événements positifs.

Comment accroître sa confiance en soi

Utiliser les médecines alternatives

Le développement personnel passe nécessairement par l’acquisition de la confiance en soi et de l’estime de soi. Cette phase indispensable peut s’appuyer sur différentes techniques du corps et de l’esprit :

  • L’hypnose ericksonienne permet, par le biais d’un état de conscience modifié, de défaire des liens inconscients effectués par le cerveau à l’origine de croyances négatives ou limitantes. Elle permet de défaire l’origine du manque de confiance en soi et ainsi des situations de malaise.
  • La sophrologie permet d’opérer une transformation en chacun en développant l’amour qui permet de contempler la beauté en soi et autour de soi. A l’aide du lien entre le corps et l’esprit, elle initie à la pensée positive et donne des outils pour maintenir un état d’apaisement.
  • Le magnétisme permet de nettoyer et de rééquilibrer les énergies. Il peut ainsi parfois débloquer certains maux psychiques dus à l’accumulation des énergies négatives ou à la mauvaise gestion de ses énergies. L’harmonie énergétique retrouvée permet de nouveaux élans.
  • La méditation est un bon moyen de se recentrer sur soi-même et de lâcher-prise. Ce retour à l’essentiel permet de gagner en apaisement, connaissance de soi et sécurité intérieure.
  • L’utilisation de certaines fleurs de Bach permettent d’aider à retrouver confiance en soi. Cet élixir floral peut réellement impacter sur notre esprit. Il est possible de choisir le Plumbago, l’Orme, la Mélèze, la Gentiane, la Gnavelle, l’Avoine sauvage ou encore la Centaurée.

Entreprendre une psychothérapie 

Face au manque de confiance en soi, il est parfois intéressant de se faire aider par un professionnel dans le cadre d’une psychothérapie.

La psychothérapie permet de se décharger des souffrances du quotidien au travers de la parole et de mieux comprendre, accueillir et gérer la difficulté. Elle permet de poser un regard nouveau sur les éléments qui nous handicapent et de voir apparaître des portes qu’on ne percevait pas avant et dont on ne se doutait pas de l’existence, au fur et à mesure de la découverte de soi.

Il est cependant important de bien choisir la personne qui vous accompagnera. Cette démarche doit se faire avec quelqu’un en qui vous avez confiance et avec qui vous vous sentez à l’aise.

De même, la psychothérapie repose sur différentes approches. Il est également primordial, avec l’aide du psychologue ou du psychiatre, de choisir la méthode qui vous convient le mieux. La psychothérapie cognitivo-comportementale, qui vise à désapprendre des comportements devenus handicapants et à une reprogrammation cognitive, peut par exemple être intéressante pour le manque de confiance en soi.

Oser sortir de sa zone de confort 

Les signes du manque de confiance en soi apparaissent généralement lorsque nous sortons de notre zone de confort. C’est la raison pour laquelle nos comportements d’évitement visent à ce que l’on ne soit pas contraint de sortir de notre cocon sécurisant.

Il est pourtant parfois intéressant d’oser sauter dans le vide en se confrontant aux situations qui nous font peur. Pour cela, vous pouvez chaque soir vous fixer un objectif pour le lendemain. Cet objectif doit être assez complexe pour vous sortir de votre zone de confort, mais assez simple pour le réussir. L’idée n’est pas de vous mettre en situation d’échec, mais au contraire d’accentuer votre estime de vous-même en dépassant avec succès vos limites.

Ne ruminez pas vos peurs, mais transformez-les en actions. Osez aller vers les autres et créer le contact. Mettez-vous régulièrement en situation de relations interpersonnelles tout en ayant conscience de tous les éléments verbaux et non verbaux qui s’y jouent. Testez votre pouvoir sur votre interlocuteur en ajustant votre comportement et votre attitude. Observez combien vous pouvez créer votre réalité !

Souligner le positif en soi 

Les personnes qui manquent de confiance en elles ont tendance à dresser un sombre tableau d’elles-mêmes. Il est pourtant important de savoir reconnaître ses capacités et de se traiter avec indulgence et bienveillance.

Pour vous aider dans cet exercice, il est possible de commencer par écrire chaque soir dans un carnet au moins trois choses que vous avez effectuées dans votre journée dont vous êtes fier. Il peut s’agir de petits détails, mais qui ont pour vous leur importance. Par exemple, une personne timide pourra relever avoir réussi à prendre la parole en réunion ou affirmer son point de vue. Vous pouvez également vous amuser à lister vos qualités.

Connaître ses zones de confiance, c’est aussi savoir s’en servir ! La connaissance de soi et de ses mécanismes est indispensable à l’évolution.

Vous avez déjà probablement repéré vos faiblesses. A force de percevoir autant vos capacités que vos manquements, vous allez progressivement avoir une meilleure estime de vous-même. Il est important de vous accepter tel que vous êtes pour vous aimer et pouvoir évoluer.

 

Laisser un commentaire

Commentaires (2)